Go to Top

La vie de Liszt est un roman – Zsolt Harsanyi

24 Août 2016 | Laisser une réponse
Publié par Caroline | Catégorie Au fil des pages

Franz Liszt (1811 – 1886) est un pianiste virtuose que j’aime beaucoup, appartenant à la période romantique (ma préférée). Si son confrère Chopin est davantage connu et apprécié (peut-être parce que plus accessible), je lui ai toujours préféré Liszt, qui était d’ailleurs considéré comme le meilleur pianiste de son temps. Comme Paganini l’a fait pour le violon (ils sont d’ailleurs de la même époque et c’était l’ambition de Liszt de chercher à l’égaler), Liszt a fait considérablement évoluer la technique pianistique.

D’origine Hongroise, il a cependant longtemps vécu à Paris et a voyagé énormément, on suit alors ses aventures dans toute l’Europe.

Ce qui m’attirait dans ce roman, et qui a été confirmé par la suite, c’est qu’on ne suit pas uniquement la vie de Liszt mais celle de tout le monde artistique de l’époque mais aussi de la société de l’époque. Liszt a en effet côtoyé Chopin (qui était son grand ami), Wagner (qu’il admirait énormément), Paganini, Saint-Saënspour la musique – mais aussi Victor Hugo, George Sand, le facteur de pianos Erad… ainsi que de nombreuses personnes de la noblesse.

Le titre colle également à merveille à son histoire tant sa vie a été riche en expériences, en voyages, en rencontres… . On se croirait même parfois dans un roman tel que Don Juan ou Les liaisons dangereuses… tant il était un homme à femmes : on le disait très beau, il était amoureux de « toutes » ou surtout, jusqu’à la fin de sa vie, toutes étaient amoureuses de lui au point qu’il n’a jamais été seul, avait l’embarras du choix et s’est retrouvé plusieurs fois avec des femmes prêtes à tout pour vivre près de lui.

Après avoir adoré l’autobiographie de Patti Smith au printemps dernier, si bien racontée sous la jolie plume de l’auteur, je me suis à nouveau régalée à suivre les aventures de Liszt (malgré que l’enchainement de toutes ses liaisons ait fini par être lassant – bien que c’était parfois comique !, vous rigolez autant que vous en apprenez sur l’artiste -), à découvrir des anecdotes, comment il est devenu davantage compositeur qu’artiste, son ambition, ses grands projets … .

On ferme la dernière page en ayant l’impression de connaître mieux l’artiste, on se sent proche de lui, tout en passant un bon moment. Je devrais lire des biographies plus souvent !

 

 

0
separation-articles6

Note Cuivrée a 2 ans ! – Retour sur la 2ème année du blog

23 Août 2016 | Laisser une réponse
Publié par Caroline | Catégorie Passion partage

cat-316990_640

Cette seconde année a été à nouveau riche en belles découvertes culturelles et jolies balades,
quant au blog, il a vu fleurir pas moins de 84 articles de plus.

 

Il y a eu de beaux concerts : le blues de Mud Morganfield le fils de Muddy Waters – ; un concert qui a été l’occasion de s’émerveiller devant à travers les espaces de l’opéra Garnier ; du jazz pour la saint-valentin et la découverte de la jolie salle de la Maison de la radio ; et le mariage du jazz et du classique grâce à Aka Moon au parc floral de Vincennes.

 

Photo1210   Photo1369-2

 

Je vous ai parlé du style que j’aime tant : le ska, mais aussi de la déception d’apprendre la fin du chouette groupe As de trêfle. J’ai commencé à vous parler de ma collection de disques idéale (il faut vraiment que je vous conte la suite d’ailleurs !!). Il y a eu de jolies découvertes musicales grâce à la programmation de Rock en Seine. La période hivernale a été l’occasion de parler des instruments faits de glaces.

 

Emile Holba
© Emile Holba

 

pattismith_justkids

 

 

Je vous ai parlé de mes plus belles lectures : Ensemble c’est tout (après avoir adoré le film, coup de cœur confirmé avec le livre), Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, Les suprêmes, mon coup de cœur pour Just Kids de Patti Smith, Virtuoso Ostinato (dont j’ai hâte de découvrir la suite !).

 

 

Babelio m’a permis de découvrir un chouette projet « L’art au service de l’éducation » .

 

art&education-librebabelio1

 

 

Côté théâtre : Les faux british, la pièce Carmen à tout prix qui a réussi à revisiter ce classique, sans oublier la chouette belle découverte de la péniche-théâtre La nouvelle seine.

 

salle-2048x1365-2   11371244_1707213212831578_450906708_n_002-2

 

 

Mes films coups de cœur de l’année : Marguerite, Le nouveau stagiaire, Belle, The Danish girl, l’original et plein d’humour The lady in the van, Café society de Woody Allen.

 

Sony Pictures

 

La partie culture s’est agrandie en vous parlant également d’expositions : trois expositions parisiennes vues et adorées et plus récemment deux expositions encore d’actualités sur Aix-en-Provence et Marseille.

 

Expos2015

 

Mais aussi par des musées avec notamment les musées parisiens Rodin et Carnavalet.

 

 

100_5421

 

La passion des châteaux : moments privilégiés dans les jardins du château de Versailles en soirée – Les grandes eaux nocturnes -, les sublimes décorations de noël du château Vaux le vicomte et les sublimes jardins du château de Fontainebleau.

De jolies découvertes grâces aux journées du patrimoine.

 

 

 

Les jolies balades : Provins, ville médiévale et capitale de la roseun véritable bol d’air, la campagne à 1h30 de Paris – ; attirance confirmée pour Saint-Malo ; végétation provençale et moulins à Allauch ; la découverte des jolies serres d’Auteuil ; on n’a pas pu s’empêcher de retourner à Lille pour noël une ville qu’on aime tant surtout à cette période ; et une jolie balade marseillaise.

 

100_5298   100_5335-2

 

Côté voyage, j’ai commencé à vous raconter mes escapades passées en commençant par celles d’outre-manche avec ma fascination pour Londres  ou encore mon admiration pour la jolie Brighton en bord de mer.

 

 

Photo1232

 

La catégorie réflexion s’est aussi étoffée autour de la magie de la musique (même que c’est J.K. Rolling qui l’affirme), d’une éducation plus ambitieuse et de la recherche d’une vie faite de culture et de nature.

 

IMG_20160312_185029

 

Puis il y a vous, toujours plus présents… que ce soit sur hellocoton, twitter, facebook ou par vos petits mots (104 commentaires cette année)

et cela fait chaud au cœur…

 

En espérant vous voir toujours aussi nombreux et que la suite vous plaira toujours autant !

Êtes-vous prêt pour une nouvelle année de belles découvertes culturelles, jolies balades… et que sais-je encore !?

1
separation-articles6

A travers les jardins du château de Fontainebleau…

4 Août 2016 | Laisser une réponse

Par une jolie journée de juin, nous sommes allés visiter les jardins de Fontainebleau et le charme a de suite opéré ! Nous avions choisi d’uniquement déambuler tranquillement dans les jardins afin de profiter du beau temps, nous réservant la visite du château pour une prochaine fois, nous donnant ainsi l’occasion de revenir dans ce lieu que j’ai trouvé si beau, si agréable et paisible.

100_5595

100_5577-2

100_5578

100_5581

100_5582

100_5585   100_5593

100_5588   100_5590

100_5596

100_5603

100_5604   100_5606

100_5612   100_5611

100_5613

 

Sans le savoir, nous avions également bien choisi notre jour, l’école de musique de la ville avait organisé ce jour-là de nombreux concerts dans les jardins, rendant cette jolie balade d’autant plus enchanteresse.

100_5584

0
separation-articles6

Deux expositions vues et adorées – Été 2016 – Aix-en-Provence et Marseille

25 Juil 2016 | Laisser une réponse
Publié par Caroline | Catégorie Exposition

Durant mes vacances en Provence chez ma famille début juillet, la chaleur impossible a été l’occasion de chercher la fraicheur dans les salles d’expositions. Parmi les quelques-unes vues, deux ont suscité mon engouement.

jljlfj
©William Turner                                        / ©Joseph Vernet

 

Tout d’abord, l’exposition Turner et la couleur au Centre d’Art Caumont à Aix-en-Provence – jusqu’au 18 septembre 2016.

turner13   pecheurs

J’ai découvert ce peintre anglais à travers un film dédié à l’artiste l’hiver 2015, mais tandis que j’avais trouvé le film dénué d’intérêt et nous en apprenant guère, j’avais beaucoup aimé ses œuvres. Si ses œuvres sont très belles, William Turner (1775 – 1851) est aussi intéressant pour son travail de recherche sur la couleur (comme l’indique le titre de l’exposition). On aime donc ses couleurs audacieuses mais aussi ses jeux de lumière à travers ses peintures de paysages anglais mais aussi notamment du sud de la France dont il écrira :

« Il faut que j’aille voir le sud de la France qui m’a presque assommé. La chaleur était si intense surtout à Nîmes et Avignon et avant de plonger dans la mer de Marseille, je me sentais si faible que seul le changement de cadre m’a poussé jusqu’à ma destination. »

Le centre Caumont vaut également le détour en lui-même implanté dans un très bel hôtel particulier avec son joli jardin et de jolis espaces aménagés en salon de thé. Il se situe également dans de jolies petites rues du centre Aixois que j’adore.

hihjm© Christian Michel / © S. Llyod / © Centre Caumont

 

Puis, l’exposition Marseille au XVIIIème, les années de l’Académie de peinture et de sculpture au Musée des Beaux-arts/Palais Longchamp à Marseille – jusqu’au 16 octobre 2016.

kmjh

Une superbe expo dédiée aux peintres et sculpteurs marseillais – et de sa région – du XVIIIème siècle ainsi qu’aux maîtres et élèves de l’académie de Marseille créée en 1753 et dirigée par Michel Dandré-Bardon. On y trouve les œuvres de l’avignonnais  Joseph Vernet, de l’aixois Michel Dandré-Bardon, du marseillais Charles François Grenier de Lacroix (appelé Charles François Lacroix de Marseille), de l’arlésien Jean Henri (appelé Henri d’Arles) … . On y apprécie ses nombreuses marines mais aussi la diversité des styles dû aux nombreux artistes qui s’y croisent.

Je ne l’ai malheureusement pas retrouvé sur internet mais si vous vous y rendez, jetez un coup d’œil à
la toile Paysage maritime méridional au matin de Lacroix de Marseille,
ma préférée !

Une fois encore, le lieu en lui-même est propice à la flânerie, le palais Longchamp est également un bel édifice avec une jolie vue.

Photo1386   Photo1383

1
separation-articles6