Second film biographique de ce début annéeaprès mon coup de cœur pour Edmond – et je l’ai tout autant adoré !, dans un genre différent.

Mis de côté la bizarrerie d’un film relatant une histoire française, se déroulant en France, joué par des acteurs anglais parlant donc en anglais – le comble étant l’emploi par moments de mots français au travers d’une phrase en anglais, comme cela se faisait à l’époque (c’était très distingué), alors que l’on est à Paris – … mis à part cela, le film est très réussi.

Il relate l’histoire de Sidonie-Gabrielle Colette dite Colette, écrivaine française renommée de la fin du XIXième – début du XXième siècle.

Tout commence dans sa campagne natale en Bourgogne où elle tombe follement amoureuse de Willy, le fils d’un ami de son père, et réciproquement. Willy habite à Paris où Colette le suivra. Si vous demandez à Willy quelle est sa profession, il vous dira qu’il écrit des romans … mais voilà qu’il s’avère qu’il est bien l’auteur des idées mais pas de la plume. Lorsque les finances du couple seront au plus bas, Willy demandera à Colette d’écrire pour lui un romanpour commencerqui se révèlera être un succès immense mais c’est Willy que l’on acclame.

Plus que le film en lui-même, j’ai adoré découvrir cette femme avec du caractère, une femme moderne pour l’époque, un peu différente et qui ne cherche pas à rentrer dans le moule, créative, qui a une soif débordante de produire des œuvres et d’être reconnue pour ses créations.

Keira Knightley est superbe dans le rôle, très  expressive et raffinée,
avec son petit côté espiègle caractéristique … .

Tout comme le film Edmond, ce film se déroule dans le Paris de la belle époque mais aussi dans la campagne environnante, on peut alors apercevoir des lieux impressionnants et des tenues d’époque élégantes.

Ce film met en avant l’histoire d’un succès peut-être pas assez connu. Les premières œuvres de Colette – les Claudine – étaient un vrai phénomène de mode et provoquaient une telle adoration.

On découvre le parcours de cette femme, qui n’a pas toujours été très  simple, artistiquement comme en amour. On découvre comment son mari était finalement très vicieux, usant de nombreux stratagèmes pour la pousser à écrire tout en gardant les mérites pour lui.

J’ai toujours plaisir à découvrir une personne qui possède une passion débordante pour l’écriture,
comment cela fait partie intégrante d’elle, voire malgré elle,
… et une fois de plus, j’ai trouvé très passionnant et inspirant de découvrir le parcours de cette femme – mais finalement autant artistiquement que pour sa forte personnalité – !

Article rédigé par Caroline - Note Cuivrée

Amoureuse des sons, des mots et de la nature.

Curieuse insatiable avec une soif de créer et de découvrir le monde.

Je suis également créatrice de sites web WordPress freelance.