Go to Top

Categorie : Au détour des lieux, sous le regard de NoteCuivrée…

Balade hivernale – Les étangs de Corot

22 Mar 2017 | Laisser une réponse

Une jolie balade entre Versailles et Paris. Le charme de se retrouver en pleine nature à peine arrivé à Ville-d’Avray …une ville en pleine forêt (pour une partie en tout cas). Puis derrière une petite ruelle… arriver sur ce petit pont et apercevoir ces étangs et ses jolies couleurs – on comprend mieux pourquoi le peintre Corot, dont les étangs portent le nom, les a tant peints.

  

  

Une chouette balade qui fait son office : se retrouver en pleine nature (et pour notre part, à « deux pas » de la maison), dans un lieu apaisant, se déconnecter  de la ville grouillante… .

La nature était encore tout endormie.. j’ai maintenant envie de la voir sous sa végétation verdoyante ou sous ses couleurs flamboyantes de l’automne, ça a l’air magnifique.

0 0
separation-articles6

Balade hivernale dans les jardins du château de Versailles

22 Jan 2017 | Laisser une réponse

  

Il faisait froid mais le soleil brillait fort en cet avant-dernier dimanche de janvier. On était alors pas les seuls à souhaiter sortir de notre hibernation hivernale pour prendre un peu l’air, il y avait foule dans les jardins du château de Versailles, il y planait alors comme un air de vacances… et ça faisait du bien !

La végétation a un air un peu plus tristounet en cette saison, mais le paysage était cependant toujours aussi beau à voir … !

 

0 0
separation-articles6

Exposition « Ludwig Van » Le mythe Beethoven à la cité de la musique

16 Déc 2016 | Laisser une réponse
Publié par Caroline | Catégorie Exposition

En grande amatrice de la musique Beethovénienne, dès que j’ai aperçu l’affiche, cette expo m’a de suite fait de l’œil.

Elle s’est révélée être une chouette exposition qui vous plongera dans l’ambiance musicale de Beethoven – des casques audio sont mis à disposition gratuitement et de noombreux extraits audio sont à écouter tout au long de la visite -. Elle vous fera aussi souriredes vidéos nous font voir de nombreuses publicités etc. qui ont utilisé la musique de Beethoven -, voire rire – devant la vitrine exposant tous les éléments, les plus improbables les uns que les autres, ayant appartenu à Beethoven conservés par des fétichistes -, vous rappellera des souvenirs et mettra en avant ce dont on ne fait pas toujours attention – un espace est dédié à la diffusion d’extraits de films au sein desquels on peut entendre de la musique du compositeur – …

On y contemple aussi de nombreuses sculptures et œuvres picturales réalisées à l’effigie de Beethoven.

J’ai énormément aimé cette exposition qui nous apporte de nombreuses anecdotes, des connaissances biographiques, nous narre le mythe construit autour de l’artiste depuis des siècles et l’adoration qui lui est vouée ainsi que le fait qu’il fait partie de notre mémoire commune – il est partout… .

Les extraits musicaux étaient également tous très chouette, choisis avec gout : j’ai adoré réécouter des œuvres que j’aime tant mais aussi découvrir de nombreuses adaptations de ses œuvres par des musiciens actuelsj’aime beaucoup généralement ce mariage des styles !, quand le classique est sublimé par le jazz, le rock…, quand le jazz, le rock… subliment le classique… .

Pour exemples : dans deux genres différents, rock puis jazz, mes découvertes préférées… 


Une exposition très riche dans sa diversité qui conviendra, je pense, aussi bien aux amateurs de l’artiste qu’aux néophytes.

Je vous conseille donc vivement de vous rendre à cette exposition – j’y retournerai bien moi-même, il y a tant à écouter, d’information à glaner… –, les tarifs sont en plus vraiment très abordables (de 5 à 10 euros), aucune raison de ne pas tenter l’expérience.

 

Pour s’y rendre, vous avez jusqu’au 29 janvier 2017 à l’espace d’exposition de la philharmonie de Paris.

1 1
separation-articles6

La jolie découverte de la vallée de Haute Chevreuse

17 Nov 2016 | Laisser une réponse

Autant je suis une férue de culture – je ne peux désormais plus vivre sans un livre et j’affectionne énormément de me rendre le plus souvent possible dans des salles de concerts ou de théâtre -, tout autant je ressens le besoin de fuir les villes et de me retrouver en pleine nature.

Quel plaisir alors d’avoir un tel lieu à 45 minutes de la maison – Saint-Rémy-lès-Chevreuse est situé à 30 minutes de Versailles en voiture, 45 en transport en commun et à 45 minutes de Paris Saint-Michel en transport en commun.

A peine sortie de la gare de Saint-Rémy on est frappé par le fait de se retrouver en pleine campagne.

100_5835

100_5837    100_5838

On peut croiser des vaches un peu plus loin, une ferme où l’on peut acheter du fromage de chèvre… .

100_5839

Un chouette chemin en pleine nature nous conduit en direction de Chevreuse où l’on aperçoit de loin le château de la Madeleine, l’objet initial de notre balade.

100_5870

100_5841   100_5868

Avant d’y accéder, nous passons par la jolie balade des petits ponts de Chevreuse.

100_5842   100_5846

100_5864   100_5866

Encore une côte à monter et du haut des remparts nous pouvons admirer le paysage. Et quelle vue !

100_5852

100_5858   100_5863

Une jolie balade, où il me tarde de retourner, par une douce journée automnale d’octobre, sous un soleil radieux.

Chouette adresse : Le temps se prêtait à s’arrêter en terrasse en redescendant du château pour déguster un sirop dans un bar à sirops artisanauxà la rose pour moi (qui raffole de produits à la rose) et à la lavande pour monsieur.

1 1
separation-articles6

Les journées du patrimoine 2016 – Le domaine de Vaugien à Saint-Rémy-lès-Chevreuse

1 Nov 2016 | Laisser une réponse

Ce que j’aime découvrir lors des journées du patrimoine c’est, tant qu’à faire, des lieux ouverts exceptionnellement au public. Mon choix s’est donc arrêté pour le domaine de Vaugien ouvert exceptionnellement pour l’occasion : une belle bâtisse bourgeoise datant du début du XIXème, située à Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

photo1514

 

Si j’ai davantage un faible pour sa belle devanture, l’intérieur comporte aussi de jolies pièces.

 

photo1512   photo1513

 

J’ai beaucoup aimé le fait que ce soit les propriétaires actuels, les descendants de la famille qui est à l’origine de la construction, qui nous fassent la visite, la rendant d’autant plus privilégiée et conviviale. Une visite qui nous apporte détails historiques, anecdotes et qui ravira les amateurs de cinéma puisque le domaine a été le décor de nombreux films.

Le petit plus : le domaine se trouve en pleine nature de par sa situation géographique dans la vallée de haute Chevreuse et de par son étendue sur 80 hectares.

 

photo1510

1 1
separation-articles6

Douceur de vivre à Vincennes, entre ville et nature

14 Oct 2016 | Laisser une réponse

Après vous avoir parlé de mon adoration pour ma chère Salon-de-Provence, c’est au tour de Vincennes à qui je dois vanter les mérites. On l’a quitté cet été après à peine une année et demie passée sur ses pavés mais en si peu de temps on a réussi à s’y sentir tout aussi bien. Il faut dire qu’on lui avait trouvé un charme fou, avant même notre arrivée :

 

 

son centre aux allures de petit village, l’impression de vivre un peu à la fois à la ville et à la campagne avec son bois étendu sur 995 hectares à 5 minutes à pied de la maison et sa proximité avec Paris en 5 minutes en métro.

 

 

phoa1e93b66-1c8b-11e3-8fc9-83ce1f24d1d4-805x453  6312

© Charles Platiau

 

Moi qui suis un peu non-conformiste, je m’amusais alors à penser qu’on pouvait passer par le bois pour se rendre au métro.

 

marc-bovet-morinon  photo1313
© Marc Bovet-Morinon

J’aime ses belles bâtisses avec du cachet, ne pas me lasser d’admirer la majestueuse mairie, regarder l’heure sur l’horloge de son clocher en allant aux courses (notamment), avoir tout à proximité et passer sa vie à pied, admirer son château imposant et majestueux, aller se promener dans le bois et avoir mille chemins possibles à emprunter, passer dans le bois même en bus, se rendre à l’un des trois lacs, être pas loin de la marne… .

photo0885   20160428_163154

 

Niveau jolies adresses, avec la proximité de Paris il est tentant de déserter la ville le soir, mais nous en avions tout de même repéré certaines.

Se régaler

Les officiers : pour aller manger comme pour aller boire un verre, il s’agit d’un lieu tout aussi agréable que bon, où l’on s’y sent bien. Aux beaux jours, la terrasse permet de profiter d’une jolie vue sur le château.

La crêperie l’Armorique : autre jolie adresse où l’on mange très bien et qui est très agréable.

Aux beaux-jours, quel plaisir de voir les Vincennois envahir les pelouses et redonner vie à la ville. Quoi de mieux alors que d’aller pique-niquer sur la pelouse devant le château.

photo0928-2

 

Écouter de la musique

En plus du bois, Vincennes nous offre un magnifique parc floral doté d’une scène pour accueillir des concerts de Jazz de mi-juin à fin juillet dans le cadre du Paris Jazz festival et de la musique classique d’aout à mi-septembre dans le cadre du festival Classique au vert. Pour l’amoureuse de nature et de musique que je suis, il s’agit du combo parfait !, j’adore !

photo0886  Photo1369-2
Au mois de mai, l’espace Soprano fête le jazz avec son festival tempo jazz, nous offrant une chouette programmation. Cette année nous avons pu nous régaler à réécouter l’un de mes groupes jazz préféré Vijay Iyer trio.

 

S’en mettre plein la vue

Autre superbe évènement : fin juin/début juillet, le château nous offre un moment privilégié – aller regarder un film en plein air dans son enceinte à l’occasion de son festival cinéma sous les étoiles.

photo0915

Autre évènement qui doit être très chouette : chaque année le château fait également jouer un opéra dans sa cour, mais au vu des tarifs je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de tester cela… mais ça a l’air très beau !

 

Autre chouette adresse non testée : le bois abrite pas moins de 4 théâtres, mais la programmation est tantôt trop classique tantôt trop contemporaine à notre goût.

 

Jolies balades tout près

Malgré qu’on ne se lassait jamais d’aller se balader autour du château et à travers le bois, on adorait aussi se promener en bords de marne dans la ville voisine Nogent-sur-Marne.

   photo1283

 

 

Et pour le petit côté humour dommage je n’ai pas de photo à l’appui –, quand noël approche, le centre-ville se pare tellement de décorations scintillantes qu’à la tombée de la nuit, on se croirait transférés dans un coin du parc Disney… (si si, je vous assure !).

 

 

C’est maintenant – aussi paisiblement installée – de Versailles, que je vous conterai mes nouvelles aventures… :)
À très vite !

0

0
separation-articles6

A travers les jardins du château de Fontainebleau…

4 Août 2016 | Laisser une réponse

Par une jolie journée de juin, nous sommes allés visiter les jardins de Fontainebleau et le charme a de suite opéré ! Nous avions choisi d’uniquement déambuler tranquillement dans les jardins afin de profiter du beau temps, nous réservant la visite du château pour une prochaine fois, nous donnant ainsi l’occasion de revenir dans ce lieu que j’ai trouvé si beau, si agréable et paisible.

100_5595

100_5577-2

100_5578

100_5581

100_5582

100_5585   100_5593

100_5588   100_5590

100_5596

100_5603

100_5604   100_5606

100_5612   100_5611

100_5613

 

Sans le savoir, nous avions également bien choisi notre jour, l’école de musique de la ville avait organisé ce jour-là de nombreux concerts dans les jardins, rendant cette jolie balade d’autant plus enchanteresse.

100_5584

0 0
separation-articles6

Deux expositions vues et adorées – Été 2016 – Aix-en-Provence et Marseille

25 Juil 2016 | Laisser une réponse
Publié par Caroline | Catégorie Exposition

Durant mes vacances en Provence chez ma famille début juillet, la chaleur impossible a été l’occasion de chercher la fraicheur dans les salles d’expositions. Parmi les quelques-unes vues, deux ont suscité mon engouement.

jljlfj
©William Turner                                        / ©Joseph Vernet

 

Tout d’abord, l’exposition Turner et la couleur au Centre d’Art Caumont à Aix-en-Provence – jusqu’au 18 septembre 2016.

turner13   pecheurs

J’ai découvert ce peintre anglais à travers un film dédié à l’artiste l’hiver 2015, mais tandis que j’avais trouvé le film dénué d’intérêt et nous en apprenant guère, j’avais beaucoup aimé ses œuvres. Si ses œuvres sont très belles, William Turner (1775 – 1851) est aussi intéressant pour son travail de recherche sur la couleur (comme l’indique le titre de l’exposition). On aime donc ses couleurs audacieuses mais aussi ses jeux de lumière à travers ses peintures de paysages anglais mais aussi notamment du sud de la France dont il écrira :

« Il faut que j’aille voir le sud de la France qui m’a presque assommé. La chaleur était si intense surtout à Nîmes et Avignon et avant de plonger dans la mer de Marseille, je me sentais si faible que seul le changement de cadre m’a poussé jusqu’à ma destination. »

Le centre Caumont vaut également le détour en lui-même implanté dans un très bel hôtel particulier avec son joli jardin et de jolis espaces aménagés en salon de thé. Il se situe également dans de jolies petites rues du centre Aixois que j’adore.

hihjm© Christian Michel / © S. Llyod / © Centre Caumont

 

Puis, l’exposition Marseille au XVIIIème, les années de l’Académie de peinture et de sculpture au Musée des Beaux-arts/Palais Longchamp à Marseille – jusqu’au 16 octobre 2016.

kmjh

Une superbe expo dédiée aux peintres et sculpteurs marseillais – et de sa région – du XVIIIème siècle ainsi qu’aux maîtres et élèves de l’académie de Marseille créée en 1753 et dirigée par Michel Dandré-Bardon. On y trouve les œuvres de l’avignonnais  Joseph Vernet, de l’aixois Michel Dandré-Bardon, du marseillais Charles François Grenier de Lacroix (appelé Charles François Lacroix de Marseille), de l’arlésien Jean Henri (appelé Henri d’Arles) … . On y apprécie ses nombreuses marines mais aussi la diversité des styles dû aux nombreux artistes qui s’y croisent.

Je ne l’ai malheureusement pas retrouvé sur internet mais si vous vous y rendez, jetez un coup d’œil à
la toile Paysage maritime méridional au matin de Lacroix de Marseille,
ma préférée !

Une fois encore, le lieu en lui-même est propice à la flânerie, le palais Longchamp est également un bel édifice avec une jolie vue.

Photo1386   Photo1383

1 1
separation-articles6

La Ciotat – Le parc du Mugel et la calanque de Figuerolles

8 Juil 2016 | 4 réponses

Je pars une dizaine de jours en Provence retrouver de la famille, donc le blog prend aussi des vacances. Avant cela, tout logiquement, je vous laisse avec pour dernier article deux jolies adresses provençales à La Ciotat.

 

Le parc du Mugel

Un lieu paisible avec sa vue sur la mer et sa végétation typique provençale.

Photo1343

Photo1344

Photo1346   Photo1350

Photo1347

 

La calanque de Figuerolles

Un lieu (comme beaucoup  – ou toutes !? – de calanques) qui a un air paradisiaque (enfin, si c’est à votre goût… je sais que certains vont peut-être crier au scandale, mais si vous trainez un peu par ici, peut-être avez-vous remarqué que bien qu’étant originaire de la région provençale, je suis davantage attirée par les pays du nord – l’Angleterre, l’Irlande, la Suède, tout ça tout ça… – ; cela dit… cela m’empêche pas de trouver ça joli !) et on y trouve même un joli bar/restaurant …

Photo1353   Photo1365

Photo1356   Photo1359 Photo1358

Bizarrement, c’est cette dernière photo que j’aime le plus, entre ombre et soleil, avec ses petites touches de couleurs et ses toits en tuiles. En comparaison des autres, on pourrait la voir comme dénuée d’intérêt mais je lui trouve un air très paisible et détendant, de ceux qui vous donnent envie de se poser et de prendre tranquillement le temps de vivre… .

Bonnes vacances ou bel été !

1 1
separation-articles6

Le joli musée Carnavalet

7 Juil 2016 | 4 réponses

100_5549-2

Un joli musée situé dans le Marais à Paris. Courez-y vite cet été !, il ferme ses portes pour 3 ans à partir du 3 octobre, en plus l’entrée est gratuite pour tous.

Dès l’entrée, on est en admiration devant son architecture
et son jardin à la française.

Photo1381   Photo1380

On y apprécie également ses différentes ambiances :

des vitraux, de mignonnes vieilles enseignes Parisiennes (dire que la capitale était remplie de telles enseignes, cela devait être si joli…)…

100_5548-2

100_5551-3

…un escalier majestueux avec de belles peintures

100_5552   100_5553

100_5554

…des appartements bourgeois

j’adore cette harpe verte !!

100_5559-3

sans oublier des plafonds qui ne vous feront plus baisser les yeux

100_5566-3   Photo1379

 

Une agréable visite.

100_5574

1 1
separation-articles6