Mardi 11 novembre, j’ai profité de ce jour férié pour me rendre au concert du Rozina Patkai Trio. Ce groupe de jazz nous vient de Hongrie et a été nommé cette année dans trois catégories aux Independent Music Awards.

Une formation chant, guitare et trompette, qui (de mémoire) sort plutôt de l’ordinaire mais s’accorde à merveille !

Rozina Patkai  a une très belle voix douce et aérienne et plus jazzycomme j’ai tant ! – dans les tons médium et graves.
10703958_663888477043425_8823509929061878440_n
Tout au long de ce concert nous avons également pu entendre de très beaux solos instrumentaux.

J’ai adoré le son de la guitare électro-acoustique de Matyas Toth.

Si je me souviens encore de mon professeur de violon qui rouspétait lorsqu’il entendait de la trompette dans les couloirs de l’école de musique, disant que cela lui rappelle l’armée, j’aime au contraire assez cet instrument, notamment au sein de compositions jazz ou de bigbands. La trompette de Balazs Pecze avait dans ces morceaux un son doux et feutré, et parfois plus percutant dans les aigus donnant un peu de dynamique à ces compositions assez planantes !

(Crédit photo : Norbert Zsolyomi)

J’ai également trouvé magnifique les passages en unisson de la voix de la chanteuse avec la mélodie du trompettiste, se confondant l’un l’autre ! Sa voix se mariait merveilleusement bien avec le timbre de la trompette.

 Si l’on trouve majoritairement dans son répertoire des bossa nova, on a également eu le privilège de découvrir une composition de Charlie Chaplin, lui-même !

Rozina Patkai a également un très bon contact avec le public, commentant de façon très illustrée chacune des chansons durant l’intro.

Je ne sais pas si cela vient de son origine Hongroise, mais elle narrait tout cela dans un anglais très compréhensible par son vocabulaire comme par sa clarté et son accent, il était alors très agréable d’exercer son oreille à des sonorités anglaises !

Cette chanteuse très charmante et élégante, comme l’ensemble du trio, dégage également beaucoup de douceur de sa personne !

 Rozimatyi 1840
(Crédit photo : Balazs Nagy)

C’était donc une soirée toute en douceur et très paisible, parfaite pour un soir de semaine !
Et c’était surtout, une très belle découverte !

 

A défaut de dénicher la formation en trio sur internet
(
même si je la trouvais juste parfaite !),
voici des morceaux joués en duo ou quintet,
avec pour dernier.. la composition de Charlie Chaplin :
notecuivreenotecuivreenotecuivree

 

JAZZYLe concert avait lieu dans le cadre du festival international Jazzycolors qui se déroule tout au long du mois de novembre dans de nombreux instituts et centre culturels étrangers de Paris. Pour celui-ci, on s’est rendu dans une très belle salle à l’institut Hongrois.

Les concerts sont programmés en semaine à 20h mais également durant le week-end. Les tarifs sont également très abordables, allant de 5 à 20 euros selon les concerts, de quoi aller en voir plusieurs et oser partir à leurs découvertes !

 

Petite aparté : je trouve leur affiche très belle, très automnale avec un mélange de jolies couleurs très réussi !

 

Le festival s’achevant le 29 novembre, j’espère aller en voir encore un ou deux, je vous en reparlerai alors d’ici là !

 

Et vous, avez-vous déjà été au festival Jazzycolors ? Quels concerts avez-vous vus, ou souhaitez-vous voir, cette année ?

 

0