LOVE

Fête des amoureux, fête de l’amour en général ou fête des amoureux de l’amour tout courtle 14 février est censé célébrer l’amour !

Puisque ce blog est avant tout culturel, et que j’adore les textes bien écrits, à la place de bonnes adresses ou bonnes idées, j’ai choisi de vous partager des textes sur ce sujet qui m’ont interpellé :

 

DÉFINITION DE L’ÊTRE-AIMÉ PAR ERIC-EMMANUEL SCHMITT

« Celui que vous aimez vous apparait comme un poisson dans l’eau ou un oiseau dans l’air. Il a passé un pacte avec la terre : il ne se déplace pas, il glisse; il ne se couche pas, il s’allonge.

[…] Il a passé un autre contrat, plus important celui-là, avec tout l’univers. Ils se sont entendus pour que l’univers lui montre toujours ce qu’il y a de plus beau; et que lui, de son côté, sache en faire admirer la splendeur.

Quand vous être auprès de lui, vous profitez, c’est une fête perpétuelle, le soleil n’est ni trop chaud, la pluie jamais trop froide, les jardins sentent toujours bon, les bancs de pierre sont doux.

La nature l’aime et le câline. Il n’a pas un visage comme les autres. Là aussi il y a un mystère. Les figures que l’on n’aime pas, on sait de quoi elles sont faites, on voit l’architecture d’os et de cartilages qui sous-tend le poil et la peau, il y a des plis, des rougeurs, des tombées flasques, des comédons vainqueurs, c’est assez répugnant. Mais le sien n’est pas de cette eau-là, il n’est d’aucune matière, […], il doit être fait en rêve.

Vous vous sentez toujours malade, laid, fatigué avant de le voir, et plein de vie dès qu’il est là. Toutes les horloges se détraquent : elles trainent  quand on l’attend et courent quand il est là. Vous vivez tout en double. Une fois pour vous, une fois pour lui, pour le lui raconter. Vous devenez poète. Vous êtes plus seul désormais. Quelque chose vous rattache à la vie. »

La nuit de Valognes _ Eric Emanuel-Schmitt

« Je suis presque sur l’autre soir c’est moi que vous avez regardé
je suis pendu par les pieds, tout rouge et le souffle coupé
à chaque fois que le hasard me dépose devant votre nez
je suis pendu à la cravate dans mon costume croc-macabé
il parait que vous faiblissez devant les hommes bien habillés
je suis tendu c’est aujourd’hui que je viens vous offrir ma vie
peut-être oserais-je parler à quelqu’un d’autre qu’à mes pieds.« 

C’est quand le bonheur _ Cali

La liste n’est surement pas exhaustive… mais je ne les ai pas relevé.

 

le_baiser_de_lhotel_hi

Que puis-je vous souhaiter.. si ce n’est énormément d’amour en tous genres !

Et je vous propose également de laisser vos textes préférés sur ce sujet en commentaire, je réaliserai un prochain post avec les plus beaux textes d’ici la fin du mois (en indiquant également bien sur par qui ils ont été partagés) !

0