Samedi dernier, on fêtait la fête de la Musique. J’avais envie à mon tour de lui rendre hommage.

On est tous attaché à la musique, chacun à notre façon… . Quant à moi, vous l’aurez compris, elle est devenu, progressivement et rapidement, ma passion, elle fait un peu partie de mon identité, de mon ADN… .

 

La musique m’a toujours fascinée. Pouvoir déchiffrer une partition, arriver avec un instrument à réaliser des sons, des mélodies… aujourd’hui encore je trouve cela génial et extraordinaire.

Elle a toujours été un moteur me permettant de sortir de moi-même, d’oublier le tourbillon de la vie, penser à rien d’autre que jouer de la musique et profiter ! Elle m’a remonté le moral quand j’étais déprimée, elle m’a calmé quand j’étais énervée… : elle m’a remis dans le droit chemin, me disant que la vie est belle décidément ! Elle est mon oxygène, ma drogue, tout en n’étant pas nuisible à ma santé (c’est pas mal non!?)

J’aime beaucoup cette citation du chef d’orchestre James Colon : « On dit aussi que la musique commence à exprimer quelque chose exactement au moment où les mots cessent de pouvoir le faire. » Pour moi c’est exactement ça, elle permet d’exprimer de nombreuses choses, elle fait comprendre ce que d’habitude on ne comprend pas, elle fait ressentir ce que d’habitude on ne ressent pas… . Victor Hugo ira même jusqu’à dire : « La musique, c’est du bruit qui pense ».

La musique en a fait rêver plus d’un : « Rêve d’écrire un poème qui serait aussi cristallin et aussi vivant qu’une œuvre musicale, enchantement pur mais non froid, regret de n’être pas musicien, de n’avoir ni leur science, ni leur liberté. » Philippe Jaccottet, poète.

Pour moi, elle est aussi associée à la joie : elle rend des sourires, parfois des éclats de rire…, elle apporte avant tout bonheur et joie de vivre  ! Elle m’a permis de faire de nombreuses et bien belles rencontres, de partager cet amour en commun pour la musique et de juste s’éclater !

Elle est également une source de légèreté : avec elle tout paraît doux, beau et envisageable !

 

Friedich Nietzsche avait déjà tout compris : « Sans la musique, la vie serait une erreur » .

 

Par conséquent les musiciens, et surement les artistes en général, doivent donc être des personnes très optimistes et pleines de vie : « L’artiste doit aimer la vie et nous montrer qu’elle est belle, sans lui nous en douterions » Anatole France, écrivain.

J’aurais aimé finir par ma chanson préférée, mais le choix est assez dur
Je vais donc conclure par le morceau grâce auquel peut-être tout a commencé, ma mère, alors enceinte, me le faisait écouter en mettant ses écouteurs sur son ventre :

notecuivree

le concerto en ré Majeur pour violon de Tchaikovsky
quelques années après, je décidais, dur comme fer, que mon premier instrument serait le violon.

1
Si vous avez aimé me lire, n'hésitez pas à me le faire savoir en cliquant sur le ♡ de l'article, merci ! :)