Après en avoir tant entendu parler, je me suis dit qu’il serait bien que je le lise aussi. Puis ce titre m’attirait énormément !

 

netirezpas
Années 30 en Alabama.

On suit sur trois années l’enfance de deux enfants, surnommés Scout et Jem, d’un homme avocat, Atticus Finch. Leurs jeux, les histoires qu’ils se créent, leur environnement, leur quotidien, leurs peurs, leur évolution, leur envie de changer le monde… .

Parallèlement, Atticus va être commis d’office à la défense d’un homme noir accusé d’avoir violé une femme blanche. Une affaire qui a fait grand bruit.

Scout et Jem vous alors chercher à en savoir plus sur ce qui se trame… et vont rester outré et indigné devant l’injustice et la bêtise des hommes.

 

 

 

Mon avis reste assez ambivalent sur ce livre. Si je ne peux pas dire qu’il s’agit d’un coup de cœur, ni de l’un de mes romans préférés, j’ai fini par lui trouver une attirance et par l’apprécier.
Le mystère des goûts et de l’attirance… .

 

Je n’ai guère aimé le fait qu’il soit sous la vision d’une petite fille de 8 ans (assez éveillée pour son âge cependant), mais j’ai fini moi aussi par m’attacher aux personnages, on a plus envie de les quitter à la fin, on a envie de savoir ce qu’ils vont faire désormais, ce qu’ils vont devenir… .

Puis il faut dire que le roman est très bien écrit, il nous plonge dans une atmosphère très bien décrite, par laquelle on est happé. Il plane aussi malgré tout, les trois quarts du temps, une ambiance paisible – il faut dire qu’Atticus Finch est un homme discret, protecteur et aimant auprès de ses enfants, passionné par la lecture et désireux de partager cela avec eux ; une éducation tournée vers le partage, les valeurs et l’estime de soi.

D’éducation, il en est également question au sein du roman, surtout l’éducation féminine, avec l’absence de la présence de la mère de Scout, et l’irruption de la tante venue la mettre dans le droit chemin et lui apprendre les codes du rang familial qu’elle reproche au père de ne pas avoir transmis.

Quant au sujet qui est au cœur du livre, il nous révolte et on est heureux que certaines personnes soutiennent de telles causes… . Atticus est d’ailleurs un brillant et très habile avocat qui rend passionnantes les descriptions de l’affaire.

 

J’ai beaucoup aimé également la postface qui nous en apprend un peu plus sur les influences de l’auteur, ce qui l’a poussé à écrire un tel roman… .

 

Une lecture que je peux finalement que vous conseiller.