En grande amatrice de livres, un roman parlant d’un cercle littéraire… autant vous dire qu’il me faisait de l’œil depuis un moment. Puis j’en avais tant entendu parler, en bien, avec tant d’éloges, des déclarations de coups de cœur… .

En cette fin d’été, je me suis enfin décidée à le lire et j’ai été à mon tour conquise.

9782264053510

C’est tout d’abord un roman captivant, on ne s’ennuie pas une seconde et on a hâte de savoir la suite !

Le style épistolaire rend la lecture « légère ». Les personnages sont tellement plus attachants les uns que les autres qu’on finit par moments par avoir l’impression d’en être familier et que ces lettres nous sont destinées. Ce que j’ai d’ailleurs adoré grâce à ce format sous forme de lettres : pouvoir lire l’histoire narrée par différents personnages (j’adore généralement ce concept), l’observer sous différents regards et différents tonschaque personnage ayant sa personnalité, son humour, sa façon de s’adresser à l’autre… .

On finit également par adorer l’île de Guernesey, sa vie au grand air, son vent marin… .

Et pour couronner le tout, j’ai adoré la petite surprise vers la fin du roman, une découverte dont on serait heureux de dénicher soi-même (ceux qui ont lu le roman comprendront surement ; pour les autres, je ne vais quand même pas tout vous dévoiler !) !

 

L’histoire est celle d’une journaliste, Juliet, contrainte de revendre certains de ses ouvrages, avec l’arrivée de la guerre. Un habitant de l’île de Guernesey en sera l’un des acheteurs. En voyant le nom de Juliet inscrit à l’intérieur, il finira par lui envoyer une lettre à la fin de la guerre lui racontant avoir adoré l’ouvrage et vouloir se procurer d’autres œuvres de l’auteur. De ces échanges de lettres, Juliet découvrira également l’existence de ce cercle littéraire et comment il les a sauvé de certaines situations, tout en faisant naître une passion des livres pour nombreux d’entre eux. Juliet, avide d’en savoir davantage, entreprend une correspondance avec d’autres membres du cercle jusqu’à décider de se rendre sur l’île, touchée par leur histoire et leur gentillesse. Mais si ce voyage la menait plus loin que ce qu’elle avait imaginé… ?

 

Ce roman est également une autre façon d’aborder la seconde guerre mondiale, de façon toujours très poignante, très émouvante et surement très vrai aussi. On découvre encore des horreurs de la guerre mais aussi des gestes de bravoure, d’extrême bonté et de générosité. On nous narre aussi la puissance de la lecture, l’effet qu’elle peut avoir sur notre moral, notre courage, notre envie de vivre… . Pour finir, c’est également une belle histoire humaine, de ces amis si attachants chacun dans leur genre, drôles parfois aussi, tellement tournés vers l’entre-aide, prenant toujours soin les uns des autres… .

0