brooklyn3

 

images

 

Si au vu de l’affiche parée de 3 nominations aux oscars et en ayant lu de nombreuses critiques élogieuses, je m’attendais à quelque chose de plus « grandiose », je lui ai au final trouvé son charme.

 

 

On y suit Eilis Lacey – dans les années 50 -, une jeune Irlandaise contrainte de quitter son pays pour trouver un emploi dans une boutique aux Etats-Unis.

Le film met alors en lumière la difficulté de quitter son pays et de se retrouver seule sur un continent inconnu, la vie dans une pension irlandaise ainsi qu’au sein de la communauté irlandaise de brooklyn, puis le rêve américain aussi en quelque sorte, j’imagine… – surtout lorsque l’on a vécu dans une ville dortoirs où le boulot ne court pas les rues et où le commérage devient le seul divertissement de certains… . Si Eilis broie du noir au départ… sa nouvelle vie lui mettra rapidement sur son chemin le bel italien Tony Fiorello. Le film se révèle alors être une jolie histoire d’amour mais surtout au fond un bel hymne à la force de prendre sa vie en main.

On y apprécie également le charme des années 50… on rit à certains passages aussi !

Puis si l’Irlande est finalement peu présente à l’écran – ses paysages du moins –, j’ai aimé apercevoir les belles plages sauvages irlandaises.

 

 

 

Si j’adore la musique irlandaise, l’esprit des légendes celtiques et surtout l’ambiance de Dublin où l’on peut écouter de la musique irlandaise en live dans de nombreux bars tous les soirs – ainsi que les paysages offerts par les plages sauvages et petits ports irlandais (je vous raconterai, prochainement), le 17 mars me rappel aussi de si bons souvenirs et m’a vraiment porté chance donc… je vous souhaite la même chose et une Bonne Saint-Patrick !stpatrick3

 



Je ne peux pas non plus parler de l’Irlande sans évoquer Jimmy’s hall : un film, se déroulant en Irlande et narrant l’histoire vraie d’un lieu mêlant les générations et au sein duquel règne partage et pluridisciplinarité, une atmosphère de joie, une envie de vivre pleinement, de rire, de s’amuser, de se nourrir de connaissances et de découvertes…,
que j’aime beaucoup pour toutes les valeurs qu’il véhicule
et avec lequel j’ai démarré cette belle aventure bloguesque sur Note Cuivrée.
Je vous le conseille vivement !

 

 

 

Pour vous plonger davantage dans l’atmosphère de la campagne irlandaise :

Je vous conseille de la découvrir sous la plume d’Agnès Martin-Lugand qui la dépeint si douce, au travers d’une description si minutieuse que l’on a presque l’impression d’y être, dans Les gens heureux lisent et boivent du café.

 

Et pour finir en musique :notecuivree

 

0

Si vous avez aimé me lire, n'hésitez pas à me le faire savoir en cliquant sur le ♡ de l'article, merci ! :)