Durant mes vacances en Provence chez ma famille début juillet, la chaleur impossible a été l’occasion de chercher la fraicheur dans les salles d’expositions. Parmi les quelques-unes vues, deux ont suscité mon engouement.

jljlfj
©William Turner                                        / ©Joseph Vernet

 

Tout d’abord, l’exposition Turner et la couleur au Centre d’Art Caumont à Aix-en-Provence – jusqu’au 18 septembre 2016.

turner13   pecheurs

J’ai découvert ce peintre anglais à travers un film dédié à l’artiste l’hiver 2015, mais tandis que j’avais trouvé le film dénué d’intérêt et nous en apprenant guère, j’avais beaucoup aimé ses œuvres. Si ses œuvres sont très belles, William Turner (1775 – 1851) est aussi intéressant pour son travail de recherche sur la couleur (comme l’indique le titre de l’exposition). On aime donc ses couleurs audacieuses mais aussi ses jeux de lumière à travers ses peintures de paysages anglais mais aussi notamment du sud de la France dont il écrira :

« Il faut que j’aille voir le sud de la France qui m’a presque assommé. La chaleur était si intense surtout à Nîmes et Avignon et avant de plonger dans la mer de Marseille, je me sentais si faible que seul le changement de cadre m’a poussé jusqu’à ma destination. »

Le centre Caumont vaut également le détour en lui-même implanté dans un très bel hôtel particulier avec son joli jardin et de jolis espaces aménagés en salon de thé. Il se situe également dans de jolies petites rues du centre Aixois que j’adore.

hihjm© Christian Michel / © S. Llyod / © Centre Caumont

 

Puis, l’exposition Marseille au XVIIIème, les années de l’Académie de peinture et de sculpture au Musée des Beaux-arts/Palais Longchamp à Marseille – jusqu’au 16 octobre 2016.

kmjh

Une superbe expo dédiée aux peintres et sculpteurs marseillais – et de sa région – du XVIIIème siècle ainsi qu’aux maîtres et élèves de l’académie de Marseille créée en 1753 et dirigée par Michel Dandré-Bardon. On y trouve les œuvres de l’avignonnais  Joseph Vernet, de l’aixois Michel Dandré-Bardon, du marseillais Charles François Grenier de Lacroix (appelé Charles François Lacroix de Marseille), de l’arlésien Jean Henri (appelé Henri d’Arles) … . On y apprécie ses nombreuses marines mais aussi la diversité des styles dû aux nombreux artistes qui s’y croisent.

Je ne l’ai malheureusement pas retrouvé sur internet mais si vous vous y rendez, jetez un coup d’œil à
la toile Paysage maritime méridional au matin de Lacroix de Marseille,
ma préférée !

Une fois encore, le lieu en lui-même est propice à la flânerie, le palais Longchamp est également un bel édifice avec une jolie vue.

Photo1386   Photo1383

1
Si vous avez aimé me lire, n'hésitez pas à me le faire savoir en cliquant sur le ♡ de l'article, merci ! :)