Retour en haut

Categorie : Exposition

La musique au splendide Petit Palais

5 Sep 2017 | 4 réponses | 1
Catégorie : Exposition
Auteur : Caroline

Situé en face du – davantage connu – Grand Palais, ce Musée des Beaux-Arts mérite tout autant que l’on franchisse ses portes. Rien que le lieu en lui-même vaut le détour. Tout est splendide : les peintures, les sculptures, le carrelage, la partie extérieure… . Puis bien sur, je n’ai pas pu m’empêcher de relever les références à la musique qui ont attiré mon regard.

Cet article est fait pour vous si : vous aimez l’art, les lieux splendides, ces plafonds qui vous poussent à lever la tête ou même la musique et sa présence dans l’art visuel, vous cherchez des lieux à ne pas manquer sur Paris

separation-articles6

Exposition « Ludwig Van » Le mythe Beethoven à la cité de la musique

16 Déc 2016 | Laisser une réponse | 1
Catégorie : Exposition
Auteur : Caroline

En grande amatrice de la musique Beethovénienne, dès que j’ai aperçu l’affiche, cette expo m’a de suite fait de l’œil. Elle s’est révélée être une chouette exposition qui vous plongera dans l’ambiance musicale de Beethoven – des casques audio sont mis à disposition gratuitement et de noombreux extraits audio sont à écouter tout au long de la visite -. Elle vous fera aussi sourire – des vidéos nous font voir de nombreuses publicités etc. qui ont utilisé la musique de Beethoven -, voire rire – devant la vitrine exposant tous les éléments, les plus improbables les uns que les autres, ayant appartenu à Beethoven conservés par des fétichistes -, vous rappellera des souvenirs et mettra en avant ce dont on ne fait pas toujours attention – un espace est dédié à la diffusion d’extraits de films au sein desquels on peut entendre de la musique du compositeur – … On y contemple aussi de nombreuses sculptures et œuvres picturales réalisées à l’effigie de Beethoven. J’ai énormément aimé cette exposition qui nous apporte de nombreuses anecdotes, des connaissances biographiques, nous narre le mythe construit autour de l’artiste depuis des siècles et l’adoration qui lui est vouée ainsi que le fait qu’il fait partie de notre mémoire commune – il est partout… . Les extraits musicaux étaient également tous très chouette, choisis avec gout : j’ai adoré réécouter des œuvres que j’aime tant mais aussi découvrir de nombreuses adaptations de ses œuvres par des musiciens actuels – j’aime beaucoup généralement ce mariage des styles !, quand le classique est sublimé par le jazz, le rock…, quand le jazz, le rock… subliment le classique… . Pour exemples : dans deux genres différents, rock puis jazz, mes découvertes préférées…  Une exposition très riche dans sa diversité qui conviendra, je pense, aussi bien aux amateurs de l’artiste qu’aux néophytes. Je vous conseille donc vivement de vous rendre à cette exposition – j’y retournerai bien moi-même, il y a tant à écouter, d’information à glaner… –, les tarifs sont en plus vraiment très abordables (de 5 à 10 euros), aucune raison de ne pas tenter l’expérience.   Pour s’y rendre, vous avez jusqu’au 29 janvier 2017 à l’espace d’exposition de la philharmonie de Paris.

separation-articles6

Deux expositions vues et adorées – Été 2016 – Aix-en-Provence et Marseille

25 Juil 2016 | Laisser une réponse | 1
Catégorie : Exposition
Auteur : Caroline

Durant mes vacances en Provence chez ma famille début juillet, la chaleur impossible a été l’occasion de chercher la fraicheur dans les salles d’expositions. Parmi les quelques-unes vues, deux ont suscité mon engouement. ©William Turner                                        / ©Joseph Vernet   Tout d’abord, l’exposition Turner et la couleur au Centre d’Art Caumont à Aix-en-Provence – jusqu’au 18 septembre 2016.    J’ai découvert ce peintre anglais à travers un film dédié à l’artiste l’hiver 2015, mais tandis que j’avais trouvé le film dénué d’intérêt et nous en apprenant guère, j’avais beaucoup aimé ses œuvres. Si ses œuvres sont très belles, William Turner (1775 – 1851) est aussi intéressant pour son travail de recherche sur la couleur (comme l’indique le titre de l’exposition). On aime donc ses couleurs audacieuses mais aussi ses jeux de lumière à travers ses peintures de paysages anglais mais aussi notamment du sud de la France dont il écrira : « Il faut que j’aille voir le sud de la France qui m’a presque assommé. La chaleur était si intense surtout à Nîmes et Avignon et avant de plonger dans la mer de Marseille, je me sentais si faible que seul le changement de cadre m’a poussé jusqu’à ma destination. » Le centre Caumont vaut également le détour en lui-même implanté dans un très bel hôtel particulier avec son joli jardin et de jolis espaces aménagés en salon de thé. Il se situe également dans de jolies petites rues du centre Aixois que j’adore. © Christian Michel / © S. Llyod / © Centre Caumont   Puis, l’exposition Marseille au XVIIIème, les années de l’Académie de peinture et de sculpture au Musée des Beaux-arts/Palais Longchamp à Marseille – jusqu’au 16 octobre 2016. Une superbe expo dédiée aux peintres et sculpteurs marseillais – et de sa région – du XVIIIème siècle ainsi qu’aux maîtres et élèves de l’académie de Marseille créée en 1753 et dirigée par Michel Dandré-Bardon. On y trouve les œuvres de l’avignonnais  Joseph Vernet, de l’aixois Michel Dandré-Bardon, du marseillais Charles François Grenier de Lacroix (appelé Charles François Lacroix de Marseille), de l’arlésien Jean Henri (appelé Henri d’Arles) … . On y apprécie ses nombreuses marines mais aussi la diversité des styles dû aux nombreux artistes qui s’y croisent. Je ne l’ai malheureusement pas retrouvé sur internet mais si vous vous y rendez,…

separation-articles6

Jolie adresse Parisienne : le musée Rodin

13 Juin 2016 | Laisser une réponse | 1
Catégorie : Exposition
Auteur : Caroline

Connaissez-vous le musée Rodin !? Ce charmant musée est constitué d’une belle bâtisse – ancienne demeure du sculpteur Auguste Rodin – et de son jardin. Il s’agit de l’un de mes lieux favoris dans Paris. Un véritable musée en plein air, on peut déambuler dans les allées pour y admirer les sculptures de Rodin tandis que l’ancienne demeure de Rodin abrite aussi de nombreuses œuvres à l’intérieur… mais j’avoue que je craque surtout pour ce splendide jardin rempli de roses et si paisible en plein cœur de Paris.             J’adore également cette magnifique porte imposante – La porte de l’enfer – reprenant de nombreuses créations de l’artiste.   Autre conseil culture, je vous suggère de jeter un coup d’œil à cette petite vidéo que je trouve si poétique – même si ça me fait mal au cœur de voir un piano traité de cette façon (bien que j’imagine qu’aucun piano n’a été mal traité pour cette réalisation…) -, en tout cas elle nous laisse divaguer à notre imaginaire… j’aime beaucoup ! (Il s’agit d’une animation Le pianiste de l’artiste Franck Dion, une interprétation personnelle du film du même titre de Roman Polanski.)

separation-articles6

3 expositions de 2015 vues et adorées

26 Jan 2016 | Laisser une réponse | 2
Catégorie : Exposition
Auteur : Caroline

Parmi les quelques expositions que j’ai pu voir de l’année 2015, j’ai vraiment adoré ces 3 expos parisiennes rendant hommage à 3 peintres talentueux, chacun dans son genre. © La balançoire – Fragonard © Le cirque rouge – Chagall © Mme Lesould – Vigée Le Brun   Marc Chagall Jusqu’à dimanche, la Philharmonie de Paris met à l’honneur la peinture de Marc Chagall, peintre du siècle dernier, notamment connu pour son plafond de l’opéra Garnier. Je m’attendais pas à aimer à ce point son œuvre, ce fut vraiment une belle surprise ! J’ai adoré cet artiste pour son côté poétique, son originalité, ses couleurs vives, sa façon d’oser… J’ai aussi aimé le fait que tout ne soit pas forcément rationnel ainsi que sa façon de chercher à occuper la toile dans sa totalité. Puis il est vrai que j’ai été énormément attiré par ses nombreuses évocations de la musique et du monde du spectacle vivant – on voit qu’il a baigné dans ce monde-là. L’expo nous permet donc de découvrir qu’il a aussi beaucoup travaillé pour des opéras, ballets… que ce soit pour la création de toile de fond en décor, ou encore l’imagination de costumes – durant l’expo on a donc l’occasion de voir plusieurs de ses croquis de costumes. On peut également y admirer la décoration qu’il a réalisée pour un théâtre juif à Moscou. © Le pendule à l’aile bleu  – Chagall   Élisabeth Louise Vigée Le Brun   Le 11 janvier s’est achevée au Grand Palais, une exposition sur Élisabeth Louise Vigée Le Brun, une talentueuse portraitiste. J’ai été ébahie par les détails si précis de ces portraits à la fois splendides et tellement bien réalisés qu’on croirait admirer de la photo. C’était également très intéressant de découvrir le beau parcours de cette femme artiste-peintre. Elle a longtemps été la portraitiste officielle de Marie-Antoinette, puis la révolution voyant le jour, elle fuit la France. Mais à travers cet exil, elle sera réclamée par de nombreuses cours d’Europe souhaitant se faire tirer le portrait sous le pinceau de la renommée peintre : en Italie, en Autriche puis en Russie. © Louise de Prusse – Elisabeth Louise Vigée Le Brun       Jean-Honoré Fragonard Jusqu’à dimanche dernier s’est tenue au musée du Luxembourg, une exposition sur Jean-Honoré Fragonard, peintre du 18ème. Ce que j’ai adoré, ce sont ces couleurs pastel, apportant un caractère si doux et lumineux….

separation-articles6

Exposition Harry Potter – Cité du cinéma

25 Août 2015 | Laisser une réponse | 0
Catégorie : 7ème Art
Auteur : Caroline

Je voulais attendre la fin de l’exposition pour publier cet article, puis je suis tombée récemment sur cette vidéo amusante. Je me suis donc dis : si vous ne vous êtes pas encore décidé à aller voir cette expo, les jumeaux vous en convaincront peut-être ! Mais faîtes vite, il ne reste plus que quelques jours ! La rétrospective sur Harry Potter à la Cité du cinéma a ce côté enchanteur où elle se veut plus qu’une exposition. Surtout au début, toute une mise en scène a été organisée : du choixpeau au poudlard express en passant par l’animation du tableau de la grosse dame. Le visiteur chemine à l’intérieur d’un parcours immersif.   Pour les amateurs, qui espéreraient tant une suite, c’est l’occasion de se replonger dans l’univers conté par J. K. Rowling en admirant les décors, les costumes et toutes sortes d’accessoires… .             Pour ma part, j’ai débuté la lecture des aventures d’Harry Potter suite aux recommandations d’une amie (c’est d’ailleurs bizarre de se dire appartenir à la génération qui a découvert les romans avant le succès planétaire qu’on lui connait désormais), bien que je ne les aie pas écoutées de suite. Si certains ont le syndrome de Peter Pan, j’ai plutôt très tôt été piqué par celui de « Ça y est je suis grande ! » ; je me disais alors que des histoires de sorcièr(e)s c’étaient plus pour moi. Puis – comme je reste une grande curieuse – j’ai fini par vouloir essayer et j’ai à mon tour de suite adoré !   L’exposition  n’est pas gigantesque (bien qu’il y ait déjà suffisamment pour nous ravir), une heure peut suffire à en faire le tour, mais c’est une occasion comme une autre de passer un bon moment !     Le point « négatif » : les prix de la boutique sont exorbitants. Mon chéri qui avait bien envie de tester les dragées de Bertie Crochu ou encore les Chocogrenouilles, même en grand gourmand qu’il est, les prix l’ont vite freiné.   J’ai maintenant bien envie d’aller voir celle de Londres qui a l’air bien plus conséquente !    

separation-articles6

Exposition sur la grotte de Lascaux à Paris

2 Août 2015 | 2 réponses | 0
Auteur : Caroline

On continue côté histoire, avec cette fois-ci : la grotte de Lascaux et ses impressionnants dessins préhistoriques.   Quand je pense à Lascaux, cela me rappelle mon voyage dans le Périgord, réalisé en classe verte, j’avais alors 9 ans. Autant vous dire que mes souvenirs, de cette visite de la grotte de Lascaux durant le séjour, restent assez flous. Lorsque j’ai vu un peu partout dans Paris des affiches de cette exposition, j’avais très envie de m’y rendre, l’occasion de me replonger un peu dans cet univers qui m’avait beaucoup plu.   Samedi, je me suis donc rendu au parc des expositions et j’en suis ressortie ravie. L’exposition est vraiment très intéressante et nous apporte beaucoup : de la découverte de la grotte jusqu’aux recherches effectuées à son sujet, en passant par sa fermeture au public pour la protéger des dégradations occasionnées par la présence humaine, sa conservation et la réalisation de sa copie à l’identique afin d’assouvir la soif de nombreux curieux d’aller l’admirer.   Une exposition qui s’écoute et qui s’admire. Un audioguide vous est donné gratuitement à l’entrée, et surtout prenez-le !, il vous permettra vraiment de vous immerger pleinement dans l’exposition et toutes les vidéos que vous trouverez sur votre passage seront audibles uniquement grâce à votre audioguide. Des lunettes 3D vous sont également remises. Plus qu’une simple exposition, après une première partie explicative, le parcours cherche à nous faire vivre l’expérience de la visite de la grotte. Plusieurs moyens sont mis en place : vidéo 3D, espace de reproduction de la grotte et écrans tactiles. Vous êtes donc invités à mettre vos lunettes et à profiter d’un film en 3D, durant 20 minutes, même si certains auraient aimé prolonger l’expérience : j’ai aperçu un petit papi avec ses lunettes (3D) sur le nez du moment où l’on s’est trouvé devant l’écran qui les nécessitait jusqu’à la sortie – le pauvre, il ne devait pas y voir très clair sur le reste du parcours. Quant à ma préférence, elle va à la salle de reproduction de la grotte, on s’y croirait presque ! L’alternance de deux types de lumières nous permettent d’ailleurs, d’une de nous sentir le plus possible dans une grotte, mais aussi de pouvoir admirer les peintures tout comme les gravures. © lascaux-dordogne.com Ce qui était également très intéressant est que tout nous est vraiment présenté dans les détails : chaque partie de la…

separation-articles6