En grande amatrice de la musique Beethovénienne, dès que j’ai aperçu l’affiche, cette expo m’a de suite fait de l’œil.

Elle s’est révélée être une chouette exposition qui vous plongera dans l’ambiance musicale de Beethoven – des casques audio sont mis à disposition gratuitement et de noombreux extraits audio sont à écouter tout au long de la visite -. Elle vous fera aussi souriredes vidéos nous font voir de nombreuses publicités etc. qui ont utilisé la musique de Beethoven -, voire rire – devant la vitrine exposant tous les éléments, les plus improbables les uns que les autres, ayant appartenu à Beethoven conservés par des fétichistes -, vous rappellera des souvenirs et mettra en avant ce dont on ne fait pas toujours attention – un espace est dédié à la diffusion d’extraits de films au sein desquels on peut entendre de la musique du compositeur – …

On y contemple aussi de nombreuses sculptures et œuvres picturales réalisées à l’effigie de Beethoven.

J’ai énormément aimé cette exposition qui nous apporte de nombreuses anecdotes, des connaissances biographiques, nous narre le mythe construit autour de l’artiste depuis des siècles et l’adoration qui lui est vouée ainsi que le fait qu’il fait partie de notre mémoire commune – il est partout… .

Les extraits musicaux étaient également tous très chouette, choisis avec gout : j’ai adoré réécouter des œuvres que j’aime tant mais aussi découvrir de nombreuses adaptations de ses œuvres par des musiciens actuelsj’aime beaucoup généralement ce mariage des styles !, quand le classique est sublimé par le jazz, le rock…, quand le jazz, le rock… subliment le classique… .

Pour exemples : dans deux genres différents, rock puis jazz, mes découvertes préférées… 


Une exposition très riche dans sa diversité qui conviendra, je pense, aussi bien aux amateurs de l’artiste qu’aux néophytes.

Je vous conseille donc vivement de vous rendre à cette exposition – j’y retournerai bien moi-même, il y a tant à écouter, d’information à glaner… –, les tarifs sont en plus vraiment très abordables (de 5 à 10 euros), aucune raison de ne pas tenter l’expérience.

 

Pour s’y rendre, vous avez jusqu’au 29 janvier 2017 à l’espace d’exposition de la philharmonie de Paris.

1