La Dame de Caton, une chouette salle de concert située sur une jonque chinoise amarrée sur les bords de seine du 13ème arrondissement de Paris. J’adore cette salle car le lieu de concert est situé sur le pont (et non dans la cale) permettant de jouir d’une vue sur la seine – j’aime également cette impression de semi-extérieur que cet emplacement procure. Un lieu où il ne faut pas avoir le mal de mer. Pour ma part, j’apprécie cette impression d’être berceau par les flots, mon  chéri au contraire ne supporte guère ces mouvements – il y a maintenant 15 jours, on s’y rendait pour la seconde fois ; lors de notre première soirée à bord, nous n’avons pas pu rester jusqu’au bout, le public sautant sur les rythmes endiablés faisant bouger d’autant plus notre embarcation.

© La Dame de Canton

La soirée de vendredi 14 avril a été l’occasion de découvrir le groupe folk de l’artiste Jul Erades. J’ai aimé leur dynamique mais surtout l’atmosphère qu’ils ont su créer. La composition du groupe y joue pour beaucoup : on retrouve un chanteur/guitariste, un second guitariste – formant un mélange guitare classique et guitare électrique -, une pianiste jouant sur un clavier et usant de ses effets ainsi qu’un batteur. J’ai notamment beaucoup apprécié ce mélange des genres et l’atmosphère a la fois dynamique et planante créée grâce aux effets du piano et à la voix dans les aigus du chanteur.

Ils ont également su mettre l’ambiance !

 

Puis la soirée s’est clôturée avec un second groupe nommé Plaisir Vallée. Un groupe de rock garage. Je pensais au départ que j’aurais préféré ce groupe-ci, aimant les sons très rock. Malheureusement, malgré leur énergie, l’ensemble était assez linéaire, rien ne se dégageait de cette masse sonore. La voix du chanteur, une fois encore assez aigu, ne collait cette fois-ci par avec l’esthétique musicale choisie par le groupe. Quant au batteur, il s’acharnait à frapper le plus fort possible sur son instrument, créant un déséquilibre sonore à la musicalité de l’ensemble. Pour ma part, ça n’a donc pas collé.