© Véronique Fel

On dit que la première impression est toujours la bonne… le groupe a choisi que les premières secondes où on se plongerait dans leur univers serait par une entrée magistrale : les cinq musiciens sont apparus les uns dernières les autres tous à l’harmonica ! Original et chouette, cela commençait donc plutôt bien !

Si les musiciens ont ensuite pris leur instrument respectif : clavier, guitare, basse et batterie, le chanteur a joué de l’harmonica tout au long du concert, donnant vraiment du caractère, un style différent, à leur musique ; j’apprécie décidément beaucoup cet instrument ! Il nous a aussi démontré qu’il siffle également très bien !

Ils étaient également très class dans leur costume, chemise et même cravate rouge pour certains. Très rock’n roll en somme, à l’image de leur musique.

Leur musique parlons-en : tantôt blues, tantôt rock… dans tous les cas, cela sonnait ! Je lui ai trouvé également une atmosphère assez planante. J’avais aussi l’impression d’entendre des sonorités familières et c’était plutôt agréable.

Ils ont su mettre l’ambiance. Il y avait un très bon contact avec le public et c’est quelque chose que j’apprécie vraiment en concert. Cela apporte un intérêt supplémentaire à venir écouter de la musique en live,  c’est souvent dans ces concerts-là où il y a une meilleure ambiance… . On en ressort souvent en se sentant presque « plus familier du groupe », du moins il y a eu un vrai partage.

J’ai aussi adoré leur recherche de l’originalité ! Cela se sentait qu’il y avait un travail de recherche, cette envie d’avoir son style propre, de ne pas faire la même chose sur chaque chanson… . On a d’ailleurs eu droit à une première partie sur guitare acoustique pour finir en guitare électrique ou encore un duo guitares/voix qualifié de « berceuse ».

Et cette originalité, cette envie de surprendre et de ne pas faire comme tout le monde… on l’a apprécié jusqu’à la fin ! Si on a pu trouver l’entrée superbe, la sortie l’a été tout autant avec cette fin de concert grandiose : un début de morceau joué sur un piano à 8 mains (oui, oui, vous avez bien lu), puis un échange complet des instruments par les membres du groupe pour finir par 5 paires de mains rivées sur la batterie cette fois-ci. Génial !

Charles Pasi : un artiste à suivre donc !

Et à écouter !

 

 

La Batterie

Ce concert a également été l’occasion de découvrir la salle de concert La batterie située à Guyancourt dans les Yvelines, à 10 minutes de Versailles, pour changer un peu de Paris puis il faut dire que la salle avait l’air très chouette et cela s’est révélé le cas : son architecture en pierre, le lieu m’a paru immense – il faut dire que si on y trouve une salle de concerts, c’est également une école de musique – bien que chaleureux, une déco qui a du style !

Le concert avait lieu dans une salle nommée « la grande salle » qui n’est pas immense pour autant bien que permettant d’accueillir toutefois pas mal de monde sans se sentir à l’étroit, les plafonds hauts contribuaient à cette impression d’espace. La taille idéale donc pour accueillir suffisamment de monde tout en offrant toujours une proximité avec les artistes.

© Saint-quentin-en-Yvelines