Organisée par le théâtre du Châtelet actuellement en travaux -, cette comédie musicale adaptation du film sorti en 1952 a pris place sous la nef du Grand Palais, y installant une scène scintillante en harmonie avec la structure du lieu.

 

 

Cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir cette œuvre, dont je ne connaissais au final que le fameux « I’m singin’ in the rain », dont j’adore l’idée qui correspond bien à ma façon de voir la vie.

I’m singin’ in the rain,
Je chante sous la pluie,
Just singin’ in the rain.
Je chante juste sous la pluie.
What a glorious feeling
Quelle sensation fabuleuse
I’m happy again.
Je suis heureux de nouveau.

I’m laughing at clouds
Je me fiche bien des nuages
So dark up above,
Si sombres là haut,
The sun’s in my heart
Le soleil brille en moi

Puis, après avoir tourné sur les planches du théâtre du Châtelet en 2015, en 2017 – jusqu’au 11 janvier 2018 -, les affiches l’annonçaient au Grand Palais, l’occasion était trop belle pour passer à côté, ce lieu imposant ajoutait pour moi encore davantage de charme ! Et effectivement, c’était grandiose !

Nous nous l’avions également réservé pour les fêtes, et je ne regrette pas ce choix, de quoi finir l’année en beauté ! Cette comédie est assez festive, joyeuse, féérique quelque part et m’a émerveillée !

Je l’ai trouvé splendide, parfois poétique aussi …

© Marie-Noëlle Robert

 

Les décors – si harmonieux usant chacun de peu de teintes différentes  – et les costumesà plumes ou à paillettes : les années folles obligent – étaient plus beaux les uns que les autres.

 

© Les échos

 

Puis ce mariage du noir et blanc avec la couleur… Dans cette comédie musicale, il nous est conté l’histoire du début du cinéma parlant et comment cela pouvait se retourner contre certains acteurs ; le grand écran y a alors une place prépondérante. Le spectacle alterne entre comédie jouée sous nos yeux et un grand écran projetant des images en noir et blanc. J’ai adoré ce mélange !

 

L’histoire

« Don Lockwood et Lina Lemont forment le couple star du cinéma muet à Hollywood. Quand le premier film parlant sort, tous deux doivent s’accommoder et tournent leur premier film du genre. Si Don maîtrise l’exercice, la voix désagréable de Lina menace le duo. Kathy, une chanteuse, est engagée pour doubler la jeune femme mais celle-ci devient un obstacle entre Don et Lina ce qui n’est pas du goût de cette dernière. »

 
 

© Delalande Sipa

 

C’est souvent drôle aussi ! Et pour cause notamment : le personnage de Lina qui a décidément vraiment pas sa place dans le cinéma parlant … mais aussi grâce au burlesque de certaines scènes.

 

© Marie-Noëlle Robert / © Vincent Pontet

 

Les passages de chant et de danse étaient également superbes ! Puis c’était chouette de voir en chair et en os la célèbre scène sous la pluie, qui n’est pas celle qui nous en met le plus plein la vue au final – bien que déjà impressionnante –, mais tellement fameuse !

© Marie-Noëlle Robert

 

 

La comédie musicale Singin’in The Rain qui se termine jeudi prochain affiche malheureusement désormais complet,
vous pouvez cependant (re)voir le film ou écouter sa chouette musique !

 

 

J’en profite pour vous souhaiter une très belle année !! Faîte d’émerveillement et de joie – à l’image de cette comédie musicale -, remplie de belles (re)découvertes culturelles et de jolies balades !