LWhile-Were-Young-Movie-Poster-700x400a semaine dernière, je vous parlais de ma grande envie d’aller voir While we’re young et de l’alléchante description de télérama qui le compare aux films à personnes de Woody Allen, ce qui en grande fan du réalisateur a évidemment suscité mon intérêt.

Je me suis donc empressée de m’y rendre dès son arrivé en salle.

J’en suis cependant sortie avec un avis ambivalent. Je m’attendais à un film drôle et plein de légèreté – ce qui fait vraiment du bien de temps en temps -, il s’est révélé plus sérieux que cela. Mais il nous offre cependant ce qu’on lui demande, le revirement n’intervenant qu’à la fin. Puis avec du recul (la déception venant surtout du décalage entre ce que la bande-annonce nous présentait et l’intégrale réalité du film), il me paraît bien plus intéressant !

whilewereyoung.png.CROP.promovar-mediumlarge

 

On suit deux couples dont tout oppose : le premier couple a la quarantaine, s’est enlisé dans une routine quotidienne, a peur du temps qui défile et s’intéresse à toutes les nouvelles technologies au point d’en être devenu dépendant ; tandis que le second couple est jeune, plein de vie et de projets, hyper actif et vouant une fascination pour les objets anciens : vynils, vhs, machine à écrire… .

SquareOne-Universum

© SquareOne/Universum

Malgré cela, chaque couple va voir ce que l’autre peut lui apporter. Le couple quadragénaire va vite être attiré par l’univers multiple et décalé des plus jeunes. Pendant plusieurs mois, ils vont vivre le quotidien du jeune couple, entrainant des scènes très drôles. Ils partagent aussi une passion commune pour le documentaire, le jeune couple voit donc le potentiel du couple expérimenté pour faire envoler la carrière du jeune homme. Le film nous plonge alors dans l’univers de la production de documentaires.

12

© SquareOne/Universum

L’histoire est aussi celle d’un couple qui se cherche, qui questionne le sens qu’ils donnent à leur vie, idéalisant une vie de jeunesse, laissant de côté leurs réels désirs et leur entourage.

La présence de l’acteur Ben Stiller n’y est également pas pour rien dans le succès du film : toujours parfait dans le rôle de l’homme maladroit, pas sûr de lui, mais prêt à tout pour être admiré.

Naomie Watts y est aussi brillante et pétillante !

Le film est aussi le récit émouvant d’un couple toujours aussi uni, complice et amoureux depuis des années. La question de la paternité/maternité est aussi un des fils conducteurs de l’histoire.

Mars Distribution

© Mars distribution

 

Un film qui se révèle donc très riche au niveau des thèmes abordés et dans l’étude des personnages, oscillant entre humour, rivalité, romance et réflexions.

 

bobinefilm

 

314028

 

0
Si vous avez aimé me lire, n'hésitez pas à me le faire savoir en cliquant sur le ♡ de l'article, merci ! :)