Quand on y réfléchit bien, on peut vite se demander si notre monde est si rationnel que cela, si dépourvu de magie… Quand on pense à tout ce qu’internet nous permet de faire en un claquement de doigt par exemple, ou lorsque l’on pense à la beauté de la nature ou encore à l’émerveillement procuré par l’art… Il suffit donc parfois d’y croire un peu…

Quand je songe à tout cela, je ne peux pas m’empêcher de penser au magnifique film de Woody Allen que j’adore, l’un de mes préférés, Magic in the moonlight – magnifique pour ses images, ces couleurs, son décor somptueux et ces costumes, le petit humour à la Woody Allen, mais aussi pour cette pensée (cf. le premier paragraphe) qui plane au-dessus de tout cela : dans ma critique du film je disais notamment « la petite morale que je trouve plutôt juste : notre monde n’est peut-être pas si rationnel, peut-être pas si dénué de magie.. il suffit de laisser s’épanouir pleinement nos sens et d’essayer d’y croire un peu !».

magic-in-the-moonlight-picture-11

 

Actuellement, je relis le 1er tome d’Harry Potter (cela faisait un moment que j’y pensais, mais il y a toujours tant d’autres livres à découvrir…) que je n’ai donc pas parcouru depuis mes 12 ans. Et c’est génial de le relire finalement car je tombe sur des détails dont ma mémoire n’avait pas emmagasiné (vous le saviez vous par exemple que Dumbledore a une cicatrice en forme de la carte du métro de Londres !? C’est fou non !? Ou encore que le père Dursley vend des perceuses…) mais c’est aussi l’occasion de me rendre compte que si J.K. Rowling a une imagination débordante, elle a également une magnifique plume : tout est bien écrit et tellement rempli de détails (je me rends compte qu’au-delà de l’histoire, lorsque je lis un roman, je me concentre de plus en plus sur la façon dont tout est écrit… et je m’enchante autant sur l’histoire que la manière dont c’est mis en mots… ce que je ne faisais pas je pense dans mes plus jeunes années).

 

D’ailleurs, vous avez surement dû voir passer hier aussi la nouvelle qu’un nouveau tome (divisé en deux livres apparemment) va paraître le 31 juillet, j’imagine !? Il reprendrait les propos relatés dans la pièce de théâtre qui verra également le jour à Londres cet été (j’aimerais bien la voir aussi celle-là !).

 

Puis – en revenant à ma relecturehier soir en continuant cette redécouverte du 1er tome, ce n’est pas un détail insoupçonné qui m’a frappé mais une belle citation sur la musique disant, « à ma surprise », à travers les paroles de Dumbledore :

 

 

« Ah, la musique, dit-il en s’essuyant les yeux. Elle est plus magique que tout ce que nous pourrons jamais faire dans cette école. »

Photo1232


Pas que je doutais du pouvoir de la musique, puis c’est connu que son charme est universel, mais d’une part cela fait toujours plaisir à lire sous la plume d’une des plus grandes romancières dans le domaine de la magie et deuxièmement on en revient à mon petit « discours » d’introduction en voici une jolie illustration… .

 

5543

© Photos libres de droit pixabay