Franz Liszt (1811 – 1886) est un pianiste virtuose que j’aime beaucoup, appartenant à la période romantique (ma préférée). Si son confrère Chopin est davantage connu et apprécié (peut-être parce que plus accessible), je lui ai toujours préféré Liszt, qui était d’ailleurs considéré comme le meilleur pianiste de son temps. Comme Paganini l’a fait pour le violon (ils sont d’ailleurs de la même époque et c’était l’ambition de Liszt de chercher à l’égaler), Liszt a fait considérablement évoluer la technique pianistique.

D’origine Hongroise, il a cependant longtemps vécu à Paris et a voyagé énormément, on suit alors ses aventures dans toute l’Europe.

Ce qui m’attirait dans ce roman, et qui a été confirmé par la suite, c’est qu’on ne suit pas uniquement la vie de Liszt mais celle de tout le monde artistique de l’époque mais aussi de la société de l’époque. Liszt a en effet côtoyé Chopin (qui était son grand ami), Wagner (qu’il admirait énormément), Paganini, Saint-Saënspour la musique – mais aussi Victor Hugo, George Sand, le facteur de pianos Erad… ainsi que de nombreuses personnes de la noblesse.

Le titre colle également à merveille à son histoire tant sa vie a été riche en expériences, en voyages, en rencontres… . On se croirait même parfois dans un roman tel que Don Juan ou Les liaisons dangereuses… tant il était un homme à femmes : on le disait très beau, il était amoureux de « toutes » ou surtout, jusqu’à la fin de sa vie, toutes étaient amoureuses de lui au point qu’il n’a jamais été seul, avait l’embarras du choix et s’est retrouvé plusieurs fois avec des femmes prêtes à tout pour vivre près de lui.

Après avoir adoré l’autobiographie de Patti Smith au printemps dernier, si bien racontée sous la jolie plume de l’auteur, je me suis à nouveau régalée à suivre les aventures de Liszt (malgré que l’enchainement de toutes ses liaisons ait fini par être lassant – bien que c’était parfois comique !, vous rigolez autant que vous en apprenez sur l’artiste -), à découvrir des anecdotes, comment il est devenu davantage compositeur qu’artiste, son ambition, ses grands projets … .

On ferme la dernière page en ayant l’impression de connaître mieux l’artiste, on se sent proche de lui, tout en passant un bon moment. Je devrais lire des biographies plus souvent !

 

 

- Home -